The Synd

The Synd

 

THE SYND. naît en tant que projet courant 2007, lorsque David Lefrançois (guitare/chant) se lance dans l'écriture d'un album introspectif qu’il ne destine pas, à l'origine, à être joué sur scène.

Le mot d’ordre est clair : chaque note, chaque mot écrit ou composé sans une sincérité totale est un échec. Tout ce qui compte, c’est le message, qui doit être délivré sans édulcorants et sans chercher à séduire.

En 2008, David remet une première démo à Olivier Rahir, batteur avec qui il a travaillé par le passé. Olivier est de suite emporté par le projet. La démo contient déjà assez de titres pour tenir un set live complet, et David se laisse convaincre de former un groupe.

Quelques semaines plus tard, ils sont rejoints par le bassiste Sébastien Mentior et les répétitions démarrent en trio.
C’est à l’hiver 2008 que le line-up est enfin complet : Roberto Cimino, que David rencontre dans le cadre d’un autre projet, rejoint à son tour le groupe en tant que guitariste.

D’abord baptisé BLEEDING HEARTS SYNDICATE, le groupe ne veut rien laisser au hasard : il multiplie les initiatives et s’autoproduit, afin d’aller sans cesse à la rencontre du public. Les concerts s'enchainent et, en août 2009, un premier ‘5 titres’ éponyme est enregistré.

Le morceau ‘Fools and demi-gods’, extrait de cet EP, remportera le concours Pure Demo en décembre de la même année, offrant au groupe ses premiers passages radio.

En 2010, BHS décide de consacrer l’année à la scène : une trentaine de dates en Belgique et en France, à peine ponctuées par quelques passages en studio ; notamment pour l’enregistrement des singles ‘Lost in Amsterdam’ et ‘Foreign Country’, qui fera l’objet d’un clip improvisé lors de la session d’enregistrement.

Au cours de l’année 2011, le groupe s’attaque à la composition de son premier LP qui comportera 14 titres, ainsi qu’à la réalisation d’un clip vidéo sur le titre ‘Fools and demi-gods’.

L’enregistrement de l’album commence en février 2012 ; et après quelques imprévus, ‘Play for bastards’ sort finalement en décembre de la même année.

Fin 2013, après plusieurs dates en Suisse, le groupe reprend le chemin du studio et signe l’EP  ‘Belgian Sweet Peas… Up Your Ass !’, qui sort en avril 2014 sous le label Wild Cherry.

‘Belgian Sweet Peas…’ inclut le titre ‘Lost in Amsterdam’, encore inédit, et pour lequel un clip est tourné avec les moyens du bord.

Fin 2014, BHS réaffirme son ancrage rock/grunge et renforce son répertoire par l’écriture de nombreux nouveaux titres. Successivement rebaptisé The Syndicate, puis The SYND. dès 2015, le quatuor sort successivement les singles ‘Raise you’ et une adaptation de ‘Shake the disease’ de Depeche Mode.

Dans la foulée, The SYND. repart à l’assaut de toutes les scènes sur son passage et prépare de nouveaux enregistrements et clips ‘home made’ pour 2016

 

 

Clip du groupe

 

 

Enregistrement Live

 

 

Audio